Joseph Bernard (1866-1931)
Leda et le Cygne, vers 1910-1913
Plume et lavis sur papier, 24 x 32 cm
Signé b.d "J.Bernard"

 

Joseph Bernard nait en 1866 dans une famille de tailleurs de pierre. Il se forme à la sculpture et au dessin à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon dès 1881 puis aux Beaux-Arts de Paris de 1886 à 1890, où il est peu assidu et préfère une approche autodidacte. Grand admirateur de Rodin, il ne fut pourtant jamais son élève et délaissa progressivement son influence à partir des années 1890 pour une manière plus sobre et plus monumentale. Il pratique la taille directe de la pierre, sans esquisse préalable à la terre, et sculpte des œuvres sobres et denses. Dans cette production, le dessin joue un rôle de première importance et sert souvent d’esquisse aux œuvres sculptées. Mais pour Bernard, le dessin n’est pas seulement préparatoire et représente une autre manière d’exprimer sa sensibilité artistique. Beaucoup de ses dessins sont donc des œuvres à part entières auxquelles il attachait beaucoup d’importance, les exposant souvent en même temps que ses sculptures.

Comme Rodin avant lui, Bernard traite dans notre dessin la légende Léda et Le Cygne :
Léda était l’épouse de Tyndare, roi de Sparte. Jupiter prit l’apparence d’un cygne pour l’approcher et la séduire donnant naissance à deux œufs : l’un contenant Castor et Pollux, l’autre Hélène qui sera à l’origine de la guerre de Troie. Ce mythe est un thème majeur dans l’histoire de l’art, déjà utilisé dans l’antiquité il fut abondamment repris à la Renaissance. Au tournant du XXe siècle, le thème est très apprécié des sculpteurs, notamment Antoine Bourdelle ou Aristide Maillol. Joseph Bernard n’a jamais traité le sujet en sculpture mais en a tiré de nombreux dessins parmi les plus érotiques de sa production.

 

 

 

Vendu

 

 

 

Ill. 1 - La pensée
Saint-Rémy-lès-Chevreuses, Fondation Pierre de Coubertin
Ill. 2 - L'Eda et le cygne
Saint-Rémy-lès-Chevreuses, Fondation Pierre de Coubertin
Ill. 3 - La tendresse
Lyon, Musée des Beaux-Arts