Georges Wakhévitch (1907-1984)
Etudes pour le cinquième tableau de la pièce La pièce est un dimanche de Pol Quentin
ThéâtreHerbertot, 1951
Gouache et aquarelle sur papier, 52 x 75 cm

 

Né à Odessa (Ukraine) en 1907, Georges Wakhévitch s’installe à Paris en 1921. Il y apprend la peinture à l’Ecole des Arts Décoratifs et commence à exposer au Salon d’Automne en 1924 à l’âge de dix-sept ans.

La visite d’un studio de cinéma à Nice en 1926 est déterminante pour le reste de sa carrière : pour devenir décorateur de cinéma, il décide d’étudier l’architecture à l’Ecole des Beaux-arts, où il reçoit les conseils du peintre Edwin Scott.

 

Il dessine ses premiers décors en 1928. Artiste extrêmement prolifique, il partage sa carrière entre cinéma, théâtre mais également opéra et ballets. En tout, il travaillera sur plus de cent cinquante films, deux cents opéras et trois cents pièces de théâtre. Collaborant notamment avec Jean Renoir, Gérard Oury et Jean Becker au cinéma, il travaillera également aux côtés de Jean Giraudoux, Marcel Achard, Joseph Kessel ou encore Françoise Sagan pour le théâtre.

Le style des décors de Wakhévitch est reconnaissable, outre ses qualités de peintre, par l’organisation de l’espace et la construction parfaite largement indue par sa formation en architecture - à l’image de notre très belle gouache à la profondeur parfaitement organisée. Sombre et intense, la composition est préparatoire au décor d’une pièce de de Pol Quentin : La Liberté est un dimanche, jouée au théâtre Hébertot en 1951.

 

Vendu